Soulève ta cornette !

SOULEVE TA CORNETTE

L’Ecriture de « Soulève ta Cornette » est le fruit d’une belle rencontre, de discussions animées, de très longues recherches documentaires et d’une collaboration riche, naturelle, gaie et parfaitement complémentaire.

Les deux auteures, aux chemins de vies atypiques, ont la volonté commune de dénoncer les absurdités que peuvent engendrer les religions et leurs dogmes au quotidien. Nathalie Olivier est la fille d’un prêtre ouvrier ; Myriam Ferville, la fille, au prénom hébraïque, d’un père musulman et d’une mère catholique.

« Soulève ta Cornette » traite d’un sujet essentiel pour notre époque: la réalité des cultes religieux appliqués au quotidien, la réalité de notre monde face aux religions et à leurs dogmes. Une réalité niée, ignorée, objet de mensonges, de déformation, parfois, de souffrances. La pièce dévoile des histoires de vies, d’hommes et de femmes, qui tentent, au quotidien, de donner la juste place dans leur vie, à des cultures, parfois, un peu envahissantes. Elle raconte les injustices, les mensonges et, la brutalité que doivent aujourd’hui affronter les croyants, au sein même de leur famille. Elle pose la pertinence des dogmes religieux dans la vraie vie.

Comédie satirique, « Soulève ta Cornette », voulue à la fois drôle, brute et légère, tente de se saisir des aberrations que provoquent certaines traditions religieuses dans la vie de tous les jours. Entre le bien et le mal, ça râpe, ça grince, ça couine, ça chouine, mais ça vit ! La pièce trace les histoires mêlées de trois couples, amis, catholiques, musulmans et juifs, dirigés par une conscience suprême qui les mène à exposer, avec acidité, beaucoup d’humour, d’intelligence et d’amour, ce qu’est leur vie.

Un Trublion, libre penseur et cabot, et une Rosière, croyante habitée et frondeuse, invitent, en parallèle, le spectateur, tenté de s’en remettre à Dieu, à s’interroger sur les mécanismes qui conduisent les Hommes à se mentir, se détourner, et développer une dépendance morale. En retrait de la scène, et intervenants régulièrement, ces deux personnages clés, représentent la conscience duale de chacun ; ils sont l’expression de ce que peuvent penser les spectateurs.

Comédie satirique en trois actes, où le spectateur apprend en même temps qu’il est interpelé, « Soulève ta Cornette » propose une tonalité tant des textes que du jeu d’acteur résolument drôle et différente pour chaque acte.

Caustique, explosif et tendre, grâce à un mélange vivant de textes et de musiques, «Soulève ta Cornette » fait écho à l’époque actuelle où l’on assiste à un retour en force du religieux, sous ses formes les plus extrêmes.

La pièce ne prétend pas nourrir les polémiques, ni « surfer » sur la vague de scandales, ni condamner la référence au sacré. Elle essaie plutôt de s’interroger, en toute modestie, sur l’origine de l’attraction collective pour le religieux, comme une terre d’asile pour nos identités.

 

PROLOGUE : Le Pari                       

ACTE 1 : Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre…

ACTE 2 : Rien n’va plus, faites vos jeux !                    

ACTE 3 :  J’en ai rêvé, Dieu l’a fait !                                    

ÉPILOGUE                                     

SOULÈVE TA CORNETTE !
Les personnages par ordre d’apparition

  • LA VOIX, voix off, conscience suprême, à l’origine du pari entre le Trublion et la Rosière.
  • LE TRUBLION, jeune homme, semeur de trouble, agitateur, provocateur. Il est le sceptique. Pas un démon mais un tentateur, viril, puissant. En balcon, côté cour.
  • LA ROSIÈRE  jeune fille de grande vertu, coiffée d’une couronne de roses, à l’air éthéré. Elle est l’incarnation du bien-pensant, de la Foi, de l’Amour. En balcon côté jardin.
  • CATHERINE, la quarantaine très active, blonde, directrice des RH. Elle vit avec Jacques depuis plus de vingt ans. Ils ont un fils, Jean. Fille de prêtre ouvrier, elle est une catholique ouverte. Elle est la meilleure amie de Leïla.
  • JACQUES, la quarantaine, mari de Catherine depuis près de vingt ans, commerçant en objets de culte. Il fait peser sur sa femme et leur fils, Jean, le poids des rites et dogmes de sa religion. Il est le meilleur ami de Gad.
  • LEÏLA, 26 ans, gracieuse et sensuelle, brune aux yeux verts, au caractère affirmé. Musulmane modérée et fiancée à Gad depuis deux ans. Meilleure amie de Catherine, elle suit en cachette son master de droit pour lutter contre les violences faites aux femmes.
  • GAD, 32 ans, brun, plein de charme au caractère doux, aimant et ambitieux. Meilleur ami de Jacques. Directeur de création dans une agence de publicité. Il est fiancé à Leïla. Il suit les traditions juives, pour sa mère.

Le scoop it de Soulève ta cornette !

Vous pouvez acheter la pièce directement sur lulu.com 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s